Le voyage collaboratif : une belle façon de voir du pays

Vous aimez partir, et vous vider la tête loin de chez vous ? Mais pour pas très cher ? Ou bien vous êtes en quête d’expériences touristiques un peu plus enrichissantes sur le plan humain que le classique combo avion-hôtel-club-excursion-marché local ?

Alors pensez au voyage collaboratif. S’ils s’appuient sur les mêmes principes que tous les secteurs qui ajoutent le mot « collaboratif » à leur activité, les sites qui vous aident à organiser ce type de voyage se sont multipliés de façon presque exponentielle depuis 2 ou 3 ans. Décrivons les différentes étapes de votre voyage dans l’ordre chronologique.

[EDIT] Découvrez ici une belle histoire de voyage collaboratif >> The Sharing Bros : une fabuleuse aventure

 

1. La préparation de votre voyage collaboratif

Sauf à décider de partir au hasard et/ou sur un coup de tête, il est tout de même fréquent de préparer un tant soit peu son voyage… En particulier si vous partez loin !

Pour commencer, direction un incontournable : Le Forum du Routard. Itinéraires, bons plans et bonnes idées, toute la communauté répond à vos questions, et vous aide à tout préparer.

Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil sur des sites spécialisés comme Zenwego. Avec cette adresse, vous pourrez par exemple inclure vos amis dans vos projets de voyage… Que ce soit pour partir avec eux, ou bien pour bénéficier de leurs conseils avisés. À vous ensuite de les faire profiter des vôtres à votre retour !

 

Voyage collaboratif-valise

 

2. Le voyage lui-même

Bien sûr, tous les moyens de locomotion sont envisageables lorsque l’on part en voyage. Mais je ne parlerai pas dans cet article des plus extrêmes… Pas de Paris-Pékin à vélo ou de Marseille-Le Cap à pied !

Sauf à vouloir vous offrir un vrai road-trip dans les règles de l’art, avec votre vieux Combi VW, privilégiez le train ou l’avion pour les destinations lointaines. A ce niveau, les plateformes susceptibles de vous aider ne sont cependant pas légion. La plupart des sites apparus au début des années 2010 sont aujourd’hui pour le moins inactifs.

Pour tout ce qui est « petit » déplacement, vous avez bien sûr les solutions de covoiturage telles que BlaBlaCar, la plus connue. Ou encore TravelCar où l’on partage un véhicule pendant son temps de stationnement – par exemple dans un parking d’aéroport (relire sur le sujet notre interview d’Ahmed Mhiri, fondateur).

 

3. La résidence sur place

Evidemment, il y a l’incontournable – mais de plus en plus contesté par les états qui y voient un manque à gagner – Airbnb. Cependant vous pouvez également, selon vos envies de voyage collaboratif, compter sur beaucoup d’offres pour trouver à vous loger sur place. Les sites ne manquent pas :

  • Couchsurfing : votre hôte vous héberge pour une ou deux nuits
  • Nightswapping s’il vous semble astucieux d’échanger votre logement avec un inconnu du bout du monde. C’est un mode d’échange que j’ai moi-même testé (avec des américains de Floride) et qui s’est parfaitement bien passé !
  • TrocMaison : même principe d’échange de maisons entre particuliers (relire notre interview de l’un des fondateurs de TrocMaison)
  • GuestToGuest : idem, on échange sa maison avec un sytème de points de comptage

Autre option : le choix sur place. Lors d’un voyage à Saïgon (oups pardon, Ho-Chi-Minh Ville !), j’ai réservé à l’aéroport (à l’arrivée) une chambre d’hôtel pour deux nuits, histoire de visiter les différents quartiers de la ville. Et j’ai ensuite pris une chambre dans un autre hôtel pour les nuits suivantes, en suivant les conseils de saïgonnais rencontrés sur place.

Un mode opératoire plutôt réservé certes aux célibataires ou jeunes aventuriers car il peut comporter une grande part d’aléatoire… Vous pouvez aussi partir sans aucun point de chute, et compter sur votre bonne étoile sur vos rencontres sur place pour trouver un endroit où être hébergé/e à titre gracieux. Cela peut être l’occasion de vivre des moments fantastiques – ou pas – mais gages de souvenirs impérissables !

 

Voyage collaboratif-hotel

 

4. Les activités sur place

Pour vous, les vacances sont seulement une vraie occasion de farniente ? Ou vous aimez aussi aller à la rencontre des habitants, de leurs coutumes et autres habitudes ? Bien sûr, il faut laisser de côté les escapades « attrape-touristes ». Elles sont légion, mais avec un peu d’habitude, vous saurez les éviter facilement.

Le mieux est peut-être de commencer par un repas « chez l’habitant ». Des sites comme VizEat (partager des moments culinaires sur place) vous mettent en relation avec des locaux. Et c’est lors de ces déjeuners ou dîners que vous parlerez de votre envie de mieux connaître leur pays.

Pour les bons plans locaux, vous pouvez aussi consulter utilement Greeters (des habitants passionnés qui vous accueillent gratuitement et en ami pour une balade personnalisée dans leur ville ou région)

 

Alors, à quand votre futur voyage collaboratif ?

Vous pensez que votre prochain voyage sera collaboratif ? Alors envoyez-nous des liens, textes et photos en commentaires ou sur notre page Facebook lorsque vous serez sur place…

Enregistrer

Enregistrer

Comment List

  • cycy 18 / 03 / 2017 Reply

    Pour pouvoir partir en vacances, on peut également faire garder ses animaux de manière collaborative : L’échange de garde d’animaux avec le site http://animovacances.fr/

    • Share Paris 20 / 03 / 2017 Reply

      Bonjour et merci pour cette observation intéressante. Effectivement, en cas d’animaux à la maison, il n’est pas toujours facile de partir en vacances. N’hésitez pas à retirer un dossier pour participer à notre salon et donner de la visibilité à votre offre !

  • Nicolas 05 / 10 / 2017 Reply

    Bonjour et merci pour votre vision du tourisme collaboratif. Chez Hostelp on propose aussi une autre façon de voyager autrement : en troquant des savoir-faire pour des nuits d’hébergement chez l’habitant. On aimerait bien figurer parmi vos exemples 😉 En attendant, voici un lien qui vous permettra d’en savoir plus : http://www.blog.hostelp.fr/blog-tourisme-collaboratif/

Laisser un commentaire