Le cofarming, c’est quoi ? Entretien avec Jean-Paul Hebrard, Cofondateur, Wefarmup

Le COFARMING regroupe les acteurs économiques qui permettent aux agriculteurs et organisations professionnelles agricoles d’échanger ou de partager des multitudes de biens, de services et de connaissances grâce à la mise en réseaux dans le but d’augmenter la compétitivité des entreprises agricoles. C’est également le nom de l’association qui regroupe ces initiatives : l’association #COFARMING.

cofarming 1

Le cofarming, à qui s’adresse t-il ?

Le cofarming vise à regrouper les initiatives, en France et à l’étranger, qui permettent aux exploitations agricoles de gagner en compétitivité. En ce sens, le cofarming s’adresse aux agriculteurs, partout dans le monde.

L’association #COFARMING quand a elle est ouverte à tous ceux qui souhaitent suivre ces initiatives et la thématique qu’elles adressent dans son ensemble.

Qui sont les principaux acteurs ?

Les principaux acteurs du cofarming sont des plateformes collaboratives qui permettent aux agriculteurs d’échanger ou de partager différentes ressources. Il s’agit notamment des 5 fondateurs de l’association cofarming : wefarmup, laballeronde, agrifind, echangeparcelle et farmleap. Cependant de nouvelles initiatives voient régulièrement le jour, en France comme à l’étranger.

Quels « bénéfices » en retirent les agriculteurs, propriétaires,  utilisateurs ?

Les utilisateurs des plateformes de cofarming appartiennent à un réseau. Utiliser ces plateformes, c’est se rencontrer autour de l’échange ou du partage d’une ressource (matériel agricole, parcelles de terrain, fourrage, compétence, données…) Il y a donc un bénéfice social.

Les utilisateurs y trouvent également un bénéfice en termes de visibilité des opportunités. En effet, la matérialisation des matériels agricoles ou des stocks de fourrage à proximité des exploitations permet de voir des ressources jusque-là invisibles. Cela donne aux utilisateurs des opportunités qui n’existaient pas ou manquaient de visibilité auparavant.

On peut également évoquer un bénéfice sur l’environnement. En effet, échanger une parcelle éloignée de l’exploitation pour rapprocher ses champs du corps de l’exploitation, cela permet de réduire les trajets vers ces parcelles éloignées.

Enfin, certaines plateformes permettent aux utilisateurs de retirer un bénéfice financier. En effet, ils peuvent valorisent leurs compétences ou leurs matériels agricoles en contrepartie d’une rémunération ou en vendant ses stocks de fourrage.

cofarming paysage

Quelle est votre définition du partage ?

Le partage, c’est offrir aux agriculteurs de nouvelles opportunités en utilisant les ressources présentes sur d’autres exploitations, grâce à la mise en réseaux.

En effet, dans le contexte agricole, il y a aujourd’hui beaucoup d’agriculteurs qui sont suréquipés et les machines agricoles coûtent de plus en plus cher. Dans ce contexte, le partage de matériel, c’est offrir aux agriculteurs un nouvel accès au matériel agricole sans avoir forcément besoin d’investir. Cela permet également à d’autres agriculteurs de rentabiliser des machines déjà achetées et sous-utilisées.

Cette définition peut être élargie à d’autres ressources que le matériel agricole. C’est autour de cet échange de ressources que se construit le #COFARMING.  

Selon vous peut-on tout partager ? Quelle-est votre plus belle expérience de partage ?

Oui, tout se partage.

Ma plus belle expérience de partage (en tant que fondateur d’une plateforme de partage et non en tant qu’utilisateur) : Voir toutes ces plateformes existantes qui créent de nouvelles opportunités pour les agriculteurs et permettent d’échanger des ressources. C’est aussi de savoir que de nouvelles initiatives du même type se créent partout dans le monde.

WeFarmup, c’est quoi ?

WeFarmUp est une plateforme de location de matériel agricoles entre agriculteurs et autres pros du monde agricole. Véritable intermédiaire de confiance, elle donne aux agriculteurs un nouvel accès à la machine agricole, par le biais de la location.

Pour les propriétaires de matériel, elle permet d’optimiser un matériel agricole qui est sous-utilisé. Pour les locataires, elle donne accès à du matériel à proximité de l’exploitation, sans avoir besoin d’investir dans une machine. L’utilisateur de la plateforme peut à la fois être un propriétaire et un locataire de matériel. Grâce à un partenariat avec Groupama, une assurance est incluse avec la location.

WeFarmUp connecte ainsi les hangars agricoles pour afficher la disponibilité en matériel autour des exploitations, dans toute la France. Les locations se font dans un rayon de 30km autour de l’exploitation, soit environ une heure de tracteur.

cofarming wefarmup

Vous connaissez donc désormais le concept de cofarming.

N’hésitez pas à relire notre article sur le crowdfunding.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

 

Laisser un commentaire